Skip links

L’actualité automobile de la semaine : les news à la mi août !

Si vous avez loupé les news sur notre page Facebook en cette période de vacances, place au récap’ de l’actualité automobile, rapide et concis ! Vous retrouverez sur nos réseaux plus de photos de toutes ces voitures et actualités en temps réel.

Donkervoort : nouveau modèle à venir

Donkervoort annonce un nouveau modèle pour le 9 septembre. Il s’agit à n’en pas douter vus les photos teasers partagées que ce sera une évolution de la D8. Cependant, la marque avait fait circuler plusieurs sketchs il y a quelques semaines, montrant un D8 GTO bien modifiée pour apporter beaucoup plus d’appui.Question motorisation, on espère retrouver le cinq cylindres 2,5L turbo Audi de 421 ch que l’on trouve dans les productions actuelles de la marque. Le prix ? Probablement à partir de 200.000 €, comme la JD-70….

Actualité automobile

Audi présente sa RS3 !

On retrouve le fameux 5 cylindres en ligne 2.5L TFSI de 400 ch (entre 5.600 et 7.000 tr/min) et 500 Nm de couple (entre 2.250 et 5.600 tr/min). L’ensemble passe aux 4 roues motrices via la boite S-Tronic à 7 rapports. Le 0 à 100 km/h devient un temps de supercar avec seulement 3.8 secondes. C’est à la fois 0.3 secondes de moins que la génération sortante, et 0.1 de mieux que la Mercedes A 45S AMG. L’Audi RS3 devient ainsi la plus rapide des compactes sur l’exercice. Concernant la Vmax, comptez 250 km/h, et 290 km/h avec le RS Dynamique Package.

Toujours côté mécanique, on note le nouveau différentiel arrière. Entièrement électronique, il se veut plus précis encore grâce à de nouveaux demi-arbres de transmission, gérés chacun électroniquement par leur propre unité de contrôle. A priori, cela réduit le sous virage, augmente l’agilité et rend la RS3 plus rapide dans les virages. Cela amène également la possibilité de tout envoyer sur le train arrière. Le RS Torque Rear fait ainsi son apparition, que l’on pourra aisément qualifier de Drift Mode.

Niveau trains roulants, vous aurez le choix entre les suspensions “normales” ou les suspensions adaptatives RS Sport. Question freinage, le choix vous est encore donné. Soit des disques en acier allégés de 375 mm de diamètre à l’avant et 310 mm à l’arrière (avec des étriers à 6 pistons), soit des disques en carbone céramique de 380 mm à l’avant uniquement.

Question style, comme la voiture avait bien fuité, rien de nouveau. Les boucliers s’élargissent, les ailes aussi. La calandre passe intégralement en noir, et les phares s’affinent. A l’arrière, notons le becquet sur la malle du coffre de la Sedan, et les énormes pots d’échappement. En Allemagne, le prix de départ est à 60.000 € pour la version Sportback, et 62.000 € pour la version Sedan. N’oubliez pas la longues listes des options qui suivre, ainsi que le malus, quelque peu assassin ces derniers temps…

Apocalypse Manufacturing s’est attaqué au RAM 1500 TRX

Le préparateur ajoute un nouveau train de pneumatiques. Pour cela, la benne du pick-up a été allongée de manière significative par la société basée en Floride. Une septième roue est ajoutée, dans la benne, de même qu’un arceau de sécurité. Le moteur reste identique à celui du TRX, à savoir le V8 6,2L Hellcat de 707 ch. Cela devrait être suffisant, de toute façon …Prix du produit complet : $250.000.

Bugatti : service de restauration sur mesure

La Maison Pur Sang, le service de restauration de Bugatti, vient de présenter son premier projet terminé. Il s’agit du prototype de la Bugatti Veyron Grand Sport. C’est l’exemplaire qui avait parcouru les salons du monde entier, avant d’être vendu. Bugatti l’a racheté en 2020, et a effectué une remise en état d’origine. L’ensemble des panneaux de carrosserie a été démonté, nettoyé, et repeint en Silver Metallic, comme à l’origine. Le cuir Cognac a été lui aussi restauré, de même que l’ensemble des inserts en aluminium, incluant la console centrale qui avait entre temps été changée. Le service devient disponible pour l’ensemble des propriétaires de Bugatti. On espère voir des restaurations de véhicules plus anciens dans les prochains sujet.

Actualité automobile

Mercedes SL : bienvenu à l’intérieur !

Futur Mercedes SL : luxueuse et moderne… à 4 !Mercedes continue de teaser son futur SL. La dernière fois, c’était avec des photos de prototypes camouflés dans la neige. Aujourd’hui c’est l’intérieur que nous pouvons découvrir. Appelé “hyperanalogique”, cet intérieur fait évidement la part belle aux écrans. Le combiné numérique fait 12,3 pouces et possède une visière “à l’ancienne”, surtout pour éviter les reflets du soleil. L’écran tactile de son côté mesure 11,9 pouces et il est au format portrait. Afin d’éviter les reflets du soleil lors de la conduite à ciel ouvert, cet écran peut être réglé électriquement dans une position plus verticale.

Pour le reste, on vous laisse apprécier le style de la planche de bord avec aérateurs turbine, haut-parleurs de la sono Burmester en métal véritable, sièges avec appuie-tête intégrés ou encore éclairage d’ambiance de 64 couleurs différentes ! Pour la première fois depuis 1989 et le SL R129, des (petites) places arrière permettent une plus grande polyvalence. La Classe S cabriolet n’étant pas remplacée, c’est donc le SL qui récupérera les quelques clients avides de cabriolets luxueux à 4 places. Autre changement par rapport au SL actuel, le retour d’un toit souple ! Mercedes, pourtant précurseur dans les toits durs suit la tendance actuelle…

Mercedes en profite pour nous mettre en parallèle l’intérieur d’un 300 SL ainsi que ses dessous, de quoi noter la “légère” évolution ! Dernier point et non des moindres : le communiqué l’appelle “Mercedes-AMG SL”, à la manière des GT/GT 4 portes. Sachant que ce SL devrait aussi à terme remplacer le Roadster AMG GT… À suivre le 12 Aout prochain pour découvrir l’extérieur et toutes les spécificités !

Bugatti Divo : voici la dernière !

Bugatti a livré la 40ème et dernière Divo, moins d’un an après la première livraison. Les quarante exemplaires sont donc désormais finis, et c’est la Centodieci qui va prendre la suite. La Divo avait été présentée comme une version beaucoup plus dynamique de la Chiron. Dans les éléments différenciant les plus marquants, il y avait à la fois les optiques avant et leur homologues arrière, superbes ! Cet exemplaire est livré dans une combinaison de bleus : EB110 LM Blue pour l’extérieur, avec des accents en carbone teinté bleu foncé, alors que l’intérieur se pare de French Racing Blue et Deep Blue. Notez la combinaison de couleurs intérieures complètement asymétrique.

Renault R5 Turbo 3 : et pourquoi pas ?

Alan Derosier, ce nom ne vous parle pas ? Vous avez pourtant vu passer son travail en tant que designer sur la MP Gemballa Marsien. C’est aussi lui qui est à l’origine de Légende Automobile, un projet de reconstruction de Renault 5 Turbo à la “sauce Singer”. Ainsi est née la R5 Turbo3 ! Si pour l’instant il ne s’agit que de rendus 3D, Légende Automobile compte bien la produire en petite série sur base de R5 3 portes dans un esprit restomod avec un moteur thermique de 400 ch. Pas de prix annoncé ni même de délai pour la disponibilité mais on a hâte de découvrir ça plus en détails, ce projet laissant planer un beau vent de passion.

Voici le Lada Niva Bronto, millésime 2021 !

Non, ce n’est pas une blague, le Lada Niva récupère un léger lifting pour continuer sa carrière, 44 ans après son début de production ! Lada, qui appartient à Renault, présente ainsi un Niva Bronto, revu et modernisé. Pas de révolution pour autant, ce Niva se base toujours sur le vieux châssis. La version Prestige (illustrée ici), se dote de pare chocs en plastique noir (en métal sinon), d’arches de roues en plastique également. Notons également la nouvelle grille de calandre et les nouveaux anti brouillard. A noter qu’une peinture ‘camouflage’ est disponible en option, idéal. On ne sait pas pourquoi, mais c’est probablement idéal !

A l’intérieur, visuellement, ça n’a pas changé, mais les changements sont pourtant réels. Les sièges sont nouveaux, chauffants, et plus confortables. Le système de climatisation est entièrement revu, alors que combiné est nouveau également. Question moteur, on retrouve l’increvable moteur 1,7L 83 de 83 ch et 129 Nm de couple. La puissance passe au sol via les 4 roues motrices et une boite de vitesses à 5 rapports. Il reste possible de bloquer le différentiel avant et arrière indépendamment. En ce qui concernera le futur Niva, prévu pour 2024, il se basera sur la plateforme Renault CMF-B, et offrira probablement beaucoup moins de capacités Offroad.

McLaren présente la 765 LT Spider !

Elle conserve tout de son homologue coupé, à part évidemment le toit. Au programme, on retrouve ainsi le kit carrosserie plus agressif et procurant plus d’appui dans les virages. On retrouve également le V8 4.0 L biturbo de 765 ch et 800 Nm de couple. Les chiffres annoncés en accélération pure sont assez dingues, comme sur le coupé. Ainsi, le 0 à 100 km/h est effectué en 2.8 secondes, et le 0 à 200 km/h est annoncé en 7.2 secondes. Le poids est l’élément clef de cette voiture, avec seulement 49 kg de plus que le coupé (et 80 kg de moins que la 720S Spider). Pour arriver à ce total de 1.388 kg, l’anglaise se pare de titane pour l’échappement, de carbone à peu près partout où c’est faisable, de vitrages plus fins, et des “matériaux issus de la F1” pour la boite de vitesses. Comptez 11 secondes pour passer de la position Coupé à la position Spider. 765 exemplaires seulement sont construits.

Lamborghini Huracan, parfaite pour le rallye !

Vous avez peut être suivi le projet sur la chaine Youtube “B is for Build”. Si ce n’est pas la cas, voici la première Lamborghini Huracan de Off Road. L’équipe s’est mis en tête de modifier une Lamborghini Huracan accidentée, et en a refait un monstre prêt à manger de la terre. La cellule centrale de l’Huracan a été conservée, pour les passager, alors que le reste a été très largement modifié. L’Italienne a récupéré des suspensions Off Road sur mesure, des freins issus de Mustang Shelby GT500, des pneus en 35 pouces à l’avant, et 37 pouces à l’arrière. Le V10 5.2 L n’est plus. Il a été remplacé par un V8 LS de 600 ch, accouplé à une boite de vitesses mécanique.

Mercedes AMG : mélange de vieilles gloires pour trois voitures très désirables !

Mercedes AMG célèbre les 50 ans de la Mercedes-AMG 300 SEL 6.8 L, avec trois livrées spécifiques pour les 24h de Spa 2021. La triplette de course consiste en une Mercedes AMG SLS GT3, une Mercedes AMG GT3 (2016) et une Mercedes AMG GT3 (actuelle). Etonnement, elles ne sont pas vendues avec leur papier FIA. La SLS et la GT3 de 2016 ont été refabriquées spécialement pour l’occasion. N’ayant pas leur papier, les échappements sont annoncés “libres”, ce qui leur permettra de fournir un des sons les plus rageurs possible grâce à leur 6.3L de 650 ch ! (oui, les GT3 ont encore le 6.3 issu de la SLS). Les trois sont vendues séparément. Comptez 500.000 € pour la GT3 de 2016, 575.000€ pour la GT3 actuelle, et 650.000 € pour la SLS. L’idéal étant quand même d’acheter les trois pour votre collection…

Citroen DS : une version toute électrique

Les anglais d’Electrogenic se sont attaqués à la Citroën DS, et la rendent 100 % électrique. La conversion est réalisée sur un modèle de 1971. Globalement, l’extérieur est resté fidèle au superbe dessin d’origine, sans modifications, sauf l’absence de sortie d’échappement visible. Les feux directionnels sont toujours présents. Notons tout de même un logo “DS EV Electronique” sur la malle arrière…. A l’intérieur, rien d’anormal non plus. La grande majorité est conservée. Les modifications ont lieu sous le capot. Exit le 4 cylindres 2.0L, place à un moteur électrique de 122 ch et 235 Nm de couple. La DS reste ainsi une traction peu puissante. Les batteries utilisées ont une capacité de 48.5 kWh, qui promet une autonomie réelle de 225 km. Il vous faudra 2h pour la recharger en entier grâce au chargeur acceptant jusque 29 kW. Une batterie auxiliaire peut être implantée et augmenter l’autonomie de 100 km supplémentaire.

D’après le patron de l’entreprise, cette transformation “augmente les caractéristiques originales de la voiture. Le chaine de traction devenue silencieuse ajoute une expérience de conduite sereine, qui va parfaitement avec le caractère de la voiture.”Electrogenic est connu pour avoir déjà converti à l’électrique quelques grands classiques de l’automobile, comme une Jaguar E, une Coccinelle, une Morgan ou une Rolls Royce Silver Shadow.

Bentley Mulsanne Grand Limousine : 5 exemplaires à vendre

Vous vous en souvenez peut être, c’était il y a six ans. Bentley présentait, via sa division Mulliner, une Mulsanne Grand Limousine. Il s’agissait d’une demande privée pour un client privilégié de la marque. A l’époque, le feu vert avait été donné pour cinq exemplaires supplémentaires. Mulliner avait alors usé de son savoir faire pour présenter cinq configurations uniques pour des modèles non moins uniques, enfin presque. Les cinq Bentley Mulsanne Grand Limousine avaient grandi de manière non négligeable. Loin d’être des petits gabarits, les Mulsanne s’étaient vues allongées d’un mètre complet, et elles offraient presque 8 cm de plus en hauteur !

Si le moteur n’a pas changé, le châssis et les suspensions ont largement été revus. Si vous n’êtes pas du monde automobile, sachez qu’il s’agit alors quasiment d’une nouvelle voiture tant les modifications apportées sont importantes. A l’intérieur, le luxe absolu était de mise pour les quatre passagers. Oui, deux sièges arrière ont été ajoutés, faisant face aux deux initiaux. Chacun des quatre occupants peut ainsi se créer son petit cocon avec l’ajustement de tous ses réglages, sièges comme température.

Un compartiment réfrigéré a été intégré, comprenant également un rangement pour les flutes à champagne. Chaque passager a également sa propre petite tablette pour en faire un bureau sur roues, ou une table de picnic chic. Enfin, une vitre de séparation a été ajouté entre le compartiment pour 4 et celui de votre chauffeur. Vous pouvez tout de même lui parler grâce à un interphone.

Quoi qu’il en soit, ces cinq super limousines ont été envoyées aux Emirats Arabes Unis dans le but de trouver cinq clients. Facile facile…mais à ce jour, aucune n’a été vendue… Bentley ouvre désormais la vente en dehors des Emirats, en espérant trouver cinq clients.

Honda NSX : vers une Type S

Après des années de rumeurs et d’attentes, Honda présentera le 12 août à Pebble Beach la NSX Type S. Elle devrait délivrer plus de puissance, avoir une accélération plus rapide, offrir une meilleure agilité et être plus émotionnelle, aux dire du teaser. Pour l’instant, on n’en sait absolument pas plus, ni même si elle arrivera sur le marché européen… En effet, sur 350 exemplaires prévus, 300 seront réservés aux Etats Unis, et on imagine bien le Japon récupérer les 50 exemplaires restants. Honda a par ailleurs annoncé que la NSX entrait dans sa dernière année de production et que cette dernière prendrait fin en 2022.

Morgan Plus Four CX-T : incroyablement fun !

C’est probablement celle que l’on attendait le moins, voici la Morgan Plus Four CX-T ! Morgan a présenté, sans crier garde, une version préparée pour le rallye de sa mythique Plus Four ! Typiquement british, on pourrait la croire sortie d’un Top Gear de la grande époque, ou d’un Forza Horizon ! D’après le responsable du design Morgan, Jon Wells, cette CX-T a trois objectifs.

Le premier est de montrer la rigidité de la nouvelle plateforme utilisée pour les Morgan modernes. Le second est de rendre hommage au passé de la marque, et à la longévité des modèles, dont certains on été utilisés en rallye, il y a près de 100 ans. Enfin, le troisième est plus surprenant : répondre à la clientèle Morgan qui n’hésite pas à partir à l’aventure avec leurs voitures !

La voiture a été créée en collaboration avec Rally Raid UK, reconnu pour ses nombreuses réalisations pour le Dakar. Les suspensions proviennent des Plus 6, et ont été largement modifiées pour offrir un débattement plus important et une garde au sol plus haute. Ainsi, la voiture est perchée à 23 cm du sol, au lieu de 12. Le dessous de la voiture est entièrement protégé par une plaque en métal. L’échappement a été modifié pour ne pas abaissé la garde au sol. On retrouve également un arceau intégral intérieur doublé d’un arceau intégral extérieur. Un hardtop a miraculeusement réussi à s’intégrer entre les deux.

Concernant le poids total, comptez 1.300 kg, une belle prouesse ! Mécaniquement parlant, les organes sont toujours repris de chez BMW. Si la voiture reste une propulsion, elle dispose d’un autobloquant électronique issu du XDrive, et revu pour l’occasion. Quelques accessoires ont été ajoutés. On note les roues de secours, le réservoir, les pochettes en cuir pour les outils, les rampes de phares additionnelles etc. Le tout pour un look à craquer ! Comptez 8 exemplaires, dont certains sont déjà vendus, pour la modique somme de £200.000 !

McLaren Speedtail : hommage à la F1

MSO vient de dévoiler une Speedtail avec une peinture évoquant son ainée, la F1. La commande a été passée par un client de Californie voulant rendre hommage au premier prototype complet de la F1, Albert. En effet, le siège de McLaren se situait sur Albert Drive, à Woking. Par la suite, le premier prototype de la Speedtail a aussi été nommé Albert. 12 semaine ont été nécessaires pour peindre cette Speedtail. Elle reprend les couleurs de la première F1 lors de sa présentation en 1992 (Magnesium Silver), et de la F1 GTR qui a gagné Le Mans en 1995 (Ueno Grey).

Porsche et Manthey Racing dévoilent la 911 GT2 RS Clubsport 25 Special Edition !

Derrière ce nom à rallonge se cache une Porsche 991 GT2 RS Clubsport revue par Manthey Racing, et inspirée des GT3 R développées et utilisées par l’écurie. On retrouve ainsi un arrière très largement modifié, plus large et plus allongé. La GT2 RS Clubsport 25 Special Edition a également un capot en carbone sur mesure avec une prise d’air NACA, et deux larges sorties d’air. D’après Porsche, l’appui et le refroidissement sont améliorés, et les modifications apportées permettent de se passer de deux radiateurs devant les arches de roues, et de dirigier l’air frais directement vers les disques de frein.

La Porsche 935 Clubsport (qui avait été présentée par Porsche en 2018) a donné quelques unes de ses spécificités. On retrouve ainsi le train arrière élargi et l’aileron largement revu. Le diffuseur a également été largement revu, devenant plus large et plus impressionnant. Concernant le moteur, il s’agit toujours du 3.8L biturbo de 700 ch, accouplé à la boite de vitesses PDK à 7 rapports. Usage circuit uniquement, en trackday ou en compétition, pour cette édition limitée à …. 30 exemplaires.

Radford présente la Type 62-2.

Cette Lotus revue et largement modifiée par Radford sera limitée à 62 exemplaires. Deux versions sont disponibles : la classic et la Gold Leaf Edition (en photos, et 12 exemplaires uniquement). Les deux sont motorisées par le V6 3,5 L Toyota. La Classic offrira 436 ch et la Gold Leaf mais la deuxième sera plus puissante, avec 507 ch. Pour la boîte de vitesses, le choix sera proposé entre la boîte mécanique à 6 vitesses et une boite à double embrayage à 7 rapports. La Gold Leaf Edition récupèrera également un différentiel mécanique autobloquant, des suspensions réglables et d’un lift pour préserver le pare chocs avant. Les prix n’ont pas encore été communiqués mais les commandes sont ouvertes.

Pour retrouver notre dernier post sur l’actualité automobile, c’est à ce lien !
Rejoignez-nous sur Facebook et Instagram pour des infos en continu.