Skip links

Essai Audi A6 Avant Avus Extended : un SUV, pourquoi faire ?

Lorsque j’ai essayé l’Audi e-tron en début de mois dernier, j’ai été conquis par la voiture et tout ce qu’elle offrait. Seule l’autonomie, ne permettant pas de profiter de tout le confort offert, mettait à mal la voiture. Du coup, rendez-vous fut pris avec Audi pour tenter d’aligner les mêmes qualités, avec une meilleure autonomie. Voici donc venue l’Audi A6 Avant. Bon, vous l’aurez compris, le roadtrip en A6, ce ne sera pas non plus dans cet article. Merci le couvre-feu en Ile de France, puis le confinement général. Cependant, l’Audi A6 Avant a ciblé un point intéressant : elle peut tout faire, avec brio, même quand il ne s’agit pas de voyage. Essai Audi A6 Avant Avus Extended : un SUV, pourquoi faire ?

Audi A6 Avant

Audi A6 Avant : une ligne toujours impressionnante

Bon, je ne vais pas réussir à le cacher plus longtemps que la première ligne de ce chapitre, j’adore l’Audi A6 Avant. Pas uniquement cette génération, non. Absolument toutes les Audi A6 Avant. De la même façon que j’ai toujours adoré les déclinaisons Touring sur les BMW Série 5, de la mythique E34 à l’actuelle. Dans ma tête, une voiture allemande de cette stature se doit d’être break, laissant l’aspect statutaire des berlines aux A8 et Série 7. Seul Mercedes fera exception tant l’aspect corbillard de leur design me fait infiniment préférer les berlines…

Audi A6 Avant

Revenant à notre Audi A6 Avant. Sa ligne est plutôt très réussie pour un break, bien que grand amateur du genre. Il faut dire qu’on n’en voit pas beaucoup de ces nouvelles A6 Avant. La faute au prix ? On en reparlera plus tard. La familiale d’Ingolstadt se montre élégante, avec sa ligne de toit légèrement fuyante, amenant à la voiture un léger aspect break de chasse. Les grosses jantes en 21″ remplissent à merveille les arches de roues et confère à notre voiture un aspect trapu. Ce n’est pas dérangeant du tout et ça donne l’impression qu’elle est beaucoup plus courte que la réalité. Pourtant, avec 4.94 m, c’est plutôt un gros bébé. C’est d’ailleurs à quelques millimètre près la même longueur que la génération précédente, qui fait beaucoup plus longue. Comme quoi, le design, ça change tout.

Audi A6 Avant

L’Audi A6 Avant nous offre une calandre toujours plus grande. Si je me demande quand est-ce que cela s’arrêtera, je trouve vraiment dommage que la calandre s’agrandisse pour que des caches plastiques viennent s’insérer derrière et lisser le profil aérodynamique. Idem pour les écopes latérales. Une fois cela mis de côté, on retrouve tout ce qui fait une Audi actuelle. Optiques perçants, lignes tendus, grands aplats de matières, et le pack S-Line qui dynamise un peu l’ensemble. Personnellement, je préfère une berline non sportive sans pare chocs éventrés. Mais bon, d’un côté, ça lui donne presque un petit côté RS6 pas déplaisant. Notons l’animation des phares et feux à l’ouverture de la porte. Ce n’est pas nouveau mais ça fait toujours son effet, et ça permet de bien apercevoir chaque élément des phares.

Intérieur déjà vu, déjà connu mais toujours au niveau

L’intérieur est souvent un point critiquable sur les différentes voitures d’essais. C’est souvent sombre. Ici, cela ne fait pas exception avec un intérieur tout en cuir noir, avec ses éléments de décoration plaqués en bois. C’est dommage, d’autant que le bois, sombre, est assez détonant dans ce mélange déjà peu clair. Ce choix de placage est d’ailleurs étonnant dans le monde actuel voulu à base de fibre de carbone et de plastique plus ou moins travaillé. Cela plaira ou ne plaira pas, mais ça ne laissera pas indifférent. Quoiqu’il en soit, la qualité de finition est très haute, et on sent la différence de tarif avec le bas de la gamme…

Audi A6 Avant

Le placage bois grainé contraste avec les grandes surfaces lisses offertes par les écrans. Comme dans l’e-tron récemment essayé, nous retrouvons deux grands écrans superposés. On vous invite à relire l’article de l’e-tron pour plus d’informations. La qualité des écrans est toujours excellente. Côté écrans d’ailleurs, le combiné numérique est évidemment de la partie, et il est secondé par l’affichage tête haute disposant d’une très grande surface d’affichage.

Audi A6 Avant

L’espace à bord est plus que correct, avec une bonne largeur aux épaules à l’avant. Le deuxième rang n’est pas oublié, notamment sur l’espace aux jambes. Seule la place du milieu, de façon habituelle, sera un peu réduite. Le coffre est, comme à l’accoutumée sur les A6 Avant, de bonne taille. Il cube un total de 565 dm3 et jusque 995 en repliant les sièges arrière. Notons que la sonorisation est très bonne mais est loin d’égaler le système pourtant très proche de l’e-tron…

Audi A6 Avant

Sur la route, demandez le confort

Commençons par ce qui fâche. Le moteur 3.0 TDI de 286 ch qui équipe notre modèle d’essai n’est plus disponible à la commande. Ce bloc moteur de 286 ch est pourtant une véritable cathédrale mécanique. On le retrouvait dans le VW Touareg, dans l’Audi Q8, mais également dans l’ensemble des berlines Audi, de l’A4 à l’A8. Or, les normes commencent à sérieusement le retirer de tous ces modèles. C’est vraiment dommageable car nous avons effectué moins de 6.0 L/100 km. Et c’est tout bonnement un très bon score. Allez faire autant avec une hybride. Et le tout sans vraiment faire gaffe à la conduite écologique parfaite.

Audi A6 Avant

En effet, ce moteur est connu pour être capable de transformer tout ce qui roule en dragster. Les performances sont largement au-dessus de la moyenne du parc automobile. Le moteur, aidé des 4 roues motrices, offre une accélération forte et continue. Concernant les reprises, elles sont réactives et franches. Seul tâche noire au tableau, la boîte de vitesses est un peu lente au démarrage, donnant l’impression de ramer. La faute est due à la boîte elle-même. Il s’agit d’une boîte automatique et non pas d’une DSG. De ce fait, c’est juste plus lent à mettre en mouvement, le temps de mettre toute l’huile du convertisseur en mouvement.

Audi A6 Avant

Concernant le confort, il est presque absolu. Presque seulement ? Oui, les suspensions pneumatiques font un travail formidable. Mais en comparaison de l’e-tron, l’insonorisation et les bruits de roulements sont un peu plus présents. Rien de dramatique, je vous rassure ! Le confort est donc identique entre 50 et 130 km/h. J’imagine qu’il en va de même jusqu’aux 250 km/h théoriques ! Globalement, entre la poussée et le confort, c’est un petit peu le TGV en première classe cette A6. Dernier point sur cette voiture, elle est d’une facilité déconcertante en ville. Large et longue, elle fait oublier son gabarit grâce aux 4 roues directrices.

Prix et concurrence

Il sera assez difficile de mettre en concurrence une voiture qui sort du catalogue. Néanmoins, ses rivales classiques sont les BMW Série 5, Mercedes Classe E et Volvo S90. Toutes dans des ordres de prix très similaires : entre 100 et 120.000 € euros hors malus. Notre Audi A6 Avant d’essai, en finition Avus Extended, s’offre à un peu plus de 115.000 €, auxquels vous rajouterez 5.404 € de malus.

Audi A6 Avant : ce que l’on en pense !

Audi A6 Avant

L’Audi A6 Avant 50 TDI, en finition Avus Extended, approche la perfection. C’est une auto fort agréable, confortable, dotée d’une motorisation en voie de disparition. Dédiée à l’autoroute, elle s’aura s’accommoder de toute les situations ! Sa consommation plus que maitrisée sur notre trajet majoritairement urbain nous aura convaincu qu’elle tutoie la perfection. Elle manque juste d’un trait de caractère bien à elle, la rendant moins impersonnelle, et finalement parfaite. La qualité et la différence se paieront, c’est certain. Mais rouler en Audi A6 saura montrer à tous les possesseurs de SUV que finalement, une bonne berline fait exactement tout pareil, en mieux.

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des photos réalisées pendant l’essai :

Texte et photos : Antoine
Rejoignez-nous sur Facebook et Instagram


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/viragesa/public_html/wp-includes/functions.php on line 4757

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/viragesa/public_html/wp-content/plugins/really-simple-ssl/class-mixed-content-fixer.php on line 110