Skip links

Essai CUPRA Ateca Limited Edition : les 7 différences

Vous vous en souvenez peut-être, l’hiver dernier, j’avais pris les clefs du CUPRA Ateca “classique” pour un road-trip dans l’Est de la France. Cette fois-ci, c’est aux commandes de l’édition limitée que je vous emmène direction… l’Ouest ! Alors, toujours au niveau ? Mieux équipé ? Vraiment différent ? Partons ensemble à la découverte des spécificités de cette nouvelle édition. Essai CUPRA Ateca Limited Edition : les 7 différences.

Passer inaperçu ? Non

Comme son nom l’indique, le CUPRA Ateca Limited Edition est une édition limitée de l’Ateca par CUPRA. Certes limitée à 1999 exemplaires, je penche plutôt pour dire que c’est une version avec un pack supplémentaire, tant les modifications sont faibles et les performances inchangées.

cupra ateca limited edition

Extérieurement, les nouveautés sont fines. Ce CUPRA Ateca Limited Edition se pare de carbone, toujours plus de carbone. Présent désormais sur le déflecteur arrière et les coques de rétroviseurs, cette petite touche affirme davantage le style CUPRA. En plus de ces touches de carbone, les jantes passent à une taille de 20 pouces (19″ sur l’Ateca classique). Sobrement nommée Black Copper, elles assoient davantage l’Ateca et dévoilent de manière presque ostentatoire l’énorme système de freinage Brembo.

Notre CUPRA Ateca Limited Edition d’essai est configuré dans la teinte Gris Graphène. Si ce gris clair se marie très bien avec les éléments carbone de la carrosserie, je regrette cependant sa fâcheuse tendance à tourner au rose sous certains reflets du soleil. Je lui préfère donc une teinte plus sombre, Gris Rodium par exemple, qui efface certes un peu les éléments carbone mais qui contraste davantage avec les touches cuivrées comme les jantes, les sigles de calandres ou encore le badge CUPRA sur la malle arrière.

Pour finir le tour des différences, cet Ateca Limited Edition profite d’une ligne d’échappement Akrapovič. En plus du bénéfice esthétique non négligeable qu’elle apporte, cette nouvelle ligne permet de gagner en signature sonore. Déjà très expressif dans sa version “classique”, le CUPRA Ateca équipé de cette ligne en titane léger offre une sonorité davantage métallique à haut régime. Mais ça, nous y reviendrons plus tard.

CUPRA Ateca Limited Edition : du carbone, encore du carbone

A l’intérieur, c’est là que se trouvent les modifications les plus marquantes. Le carbone fait son retour et habille désormais la planche de bord (encadrement du tableau de bord et des commandes de climatisation). Si le rendu est plutôt qualitatif, il ne masque cependant pas l’abondance de plastiques que comporte cet intérieur. Dommage.

La sellerie évolue et de magnifiques sièges baquets en Alcantara bleu pétrole font leur apparition et renforcent l’identité sportive du véhicule. Le travail sur la sellerie est assez impressionnant, mélangeant Alcantara, simili-cuir et tissage imitation carbone. Cet ensemble se retrouve également sur la banquette arrière pour une unité bien marquée. Si les sièges baquets sont confortables et maintiennent très bien sur les trajets exigeants, ils se révéleront un peu durs après plusieurs heures de route. De plus, ils masquent de manière non négligeable la visibilité depuis les places arrières. Tant pis pour les passagers.

Sport Utility Vehicle

Une fois le moteur démarré, le CUPRA Ateca Limited Edition n’offre pas de réelle différence. Comme évoqué dans l’introduction, le groupe motopropulseur est inchangé. Le 2.0 TSI de 300 ch couplé à la boîte de vitesses DSG 7 et la transmission 4 Drive sont de la partie et font un travail incroyable. A la fois souple et sans à-coups en situation urbaine, la motricité et le couple sont au rendez-vous dès que la route devient plus sinueuse et le rythme soutenu.

cupra ateca limited edition

Il est toujours impressionnant de voir avec quelle facilité déconcertante cet Ateca s’adapte à son environnement. C’est simple, vous pouvez aussi bien partir en vacances avec les enfants et le chien, que sortir le dimanche entre amis brûler du sans plomb. La polyvalence est le maître mot et cette édition limitée ne déroge pas à la règle. Le châssis est excellent et les changements d’appuis font oublier qu’il s’agit d’un véhicule surélevé.

cupra ateca limited edition

Si le CUPRA Ateca faisait tourner les regards, cette édition limitée fait également tendre l’ouïe. En effet, la ligne d’échappement Akrapovič apporte un vrai plus, surtout à haut régime. Si les borborygmes sont toujours présents à chaque décélération et rétrogradage, la sonorité à l’approche du rupteur est bien plus métallique et criarde que sur la ligne “classique”. Une sensation jouissive qui ne favorisera pas une conduite économique… mais qu’importe ! C’est aussi ça le plaisir de la différence.

cupra ateca limited edition

CUPRA Ateca Limited Edition : le prix de la différence

Mais est-ce que ce CUPRA Ateca Limited Edition vaut vraiment le coup ? A un tarif de 52 300€ (54 525€ pour notre modèle d’essai équipé du pack Full Drive Assist à 955€ et du toit ouvrant panoramique à 1 110€), le prix n’est pas si éloigné des 49 275€ du modèle essayé précédemment, équipé à l’identique, hors spécificités propres à cette Limited Edition.

cupra ateca limited edition

Le prix de la différence est certes uniquement esthétique, mais participe au fait de rouler dans un SUV vraiment différent, loin de ce que l’on trouve habituellement sur la route. Se démarquer est donc le maître mot et cette Edition Limitée offre un très bon choix, tant sur le plan esthétique que niveau performances. Bon nombre de têtes se sont retournées durant cet essai et les personnes qui m’ont accompagnées en sont ressorties conquises.

cupra ateca limited edition

Il faut désormais attendre de voir ce que le nouveau CUPRA Ateca pourrait donner. Mais là encore, les nouveautés sont uniquement esthétiques. Avec un nouveau design extérieur, notamment sur les pare-chocs, un nouveau volant et de nouvelles technologies embarquées, la recette semblerait donc être encore meilleure, pour toujours plus de plaisir. Affaire à suivre…

Retrouvez ci-dessous l’habituelle galerie photo de l’essai:

Texte et photos : Anthony
Rejoignez-nous sur FacebookInstagram et Twitter