Skip links

Essai Lexus RX 450h : mise à jour

Lorsque l’hiver arrive, il est souvent difficile de trouver une voiture à essayer. Ce n’est pas que les constructeurs ne veulent pas, c’est surtout que si l’on veut exploiter la voiture, il faut souvent se tourner vers les véhicules un peu moins sportifs. Cela tombe bien, le marché regorge de SUV, dont certains très intéressants. Nous sommes donc allés essayer le dernier restylé de la famille Lexus, le luxueux RX 450h.

Lexus RX 450h

Niveau look

Extérieurement, le Lexus RX 450h millésime 2019 fait dans le très léger restylage. Les optiques changent, la calandre s’adapte un tout petit plus à la gamme et … c’est tout. La face avant est encore un peu plus massive donc, avec cette calandre aux arrêtes un peu plus droites encore. Les jantes de 20 pouces font petites face aux standards actuels. Cependant, et on le verra plus tard, les pneus à flancs hauts ont un autre avantage. Le profil est sculpté, donnant de la carrure et du caractère au véhicule, mais est finalement un peu passe partout. Les feux arrière récupèrent la signature 3D, affinant légèrement le profil arrière. Dans l’ensemble, le gros SUV passe un peu inaperçu et c’est quelque peu dommage.

Intérieur

L’intérieur se la joue encore plus discret sur ce nouveau millésime. Prenez la version avant restylage, remettez là dans notre modèle d’essai et vous y êtes. Aller, le trackpad situé en console permettant de naviguer dans l’écran change pour passer aux standards Lexus actuels et c’est beaucoup plus facile à l’usage. En parlant d’écran central, ce dernier devient tactile. Cela permet de répondre à ceux qui n’aimaient pas le pad précédent par deux correctifs et on apprécie.

Lexus RX 450h

Côté esthétique, les ajustements sont toujours aussi bons et maitrisés. Le cuir des sièges et de très bonne facture. Il est cependant dommage que les pièces de console se partage les restes. Un peu de cuir sur le haut de planche, des plastiques moussés, des inserts en aluminium brossé du plus bel effet, mais aussi beaucoup de petit boutons ou actionneurs en plastiques basique. C’est dommage quand on compare à la LC 500 qui évitait ce genre d’écueil. Pour revenir sur l’assise, les sièges sont chauffants, ventilés, très confortables, réglables comme bon vous semble, digne d’une première classe. L’arrière dispose d’un espace aux jambes raisonnable, et sera parfait pour 2 personnes. Oubliez cependant le coffre, il est tout petit pour la catégorie, à cause des batteries du véhicule.

Améliorations de conduite

Si comme moi votre voiture de tous les jours mesure moins de 4 mètres, le RX 450h vous paraîtra démesurément grand. On s’organise au mieux pour ne pas effleurer la carrosserie en sortant du parking et hop, c’est parti. Le silence du démarrage, via les moteurs électriques, est vraiment appréciable. Il est cependant assez rapidement recouvert par le feulement du V6. N’attendez pas non plus le bruit d’un six-cylindres en ligne allemand, cela reste très discret en bas du compte tours. Tellement discret qu’en phase de roulage, il est difficile de discerner si le bloc thermique est allumé ou non. C’est là un excellent point pour le Lexus RX 450h. Nombre d’hybrides ne sont pas aussi bien insonorisées !

Le point fort du gros SUV Lexus millésime 2019, ce sont ses nouvelles aides à la conduite. Exit le système qui vous garde dans la ligne. Bonjour le système qui prédit la route. Ce n’est pas nouveau, c’est certain, mais qu’est ce que c’est appréciable. D’autant plus que la voiture s’autorise plus d’angle de braquage que la concurrence avant de « lâcher prise ». C’est donc plus facile à utiliser et on a plus confiance à l’approche d’un virage. Evidemment, cela reste une aide à la conduite, et non un système de conduite autonome. Les alertes de reprise en main sont, elles, relativement discrètes.

L’autre grande nouveauté de cette voiture, c’est son amortissement. En mode normal, le Lexus RX 450h se montre souple, mais nous ne retrouvons pas trop d’effet de roulis. Attention toutefois, il ne faudra pas vouloir accélérer et freiner fort sous peine d’effet de tangage. En mode sport, le contrôle du roulis se montre remarquable. Les accélérations sont franches et le moteur devient beaucoup plus bruyant (puisqu’en haut des tours). Les changements de directions sont précis et on peut presque se faire plaisir sur des petites séries de virages. Ce n’est pas une sportive légère pour autant, la voiture dépassant les 2,1 tonnes, et n’ayant rien de sportive…

Les chiffres du Lexus RX 450h

Commençons par ceux de puissance. Le RX 450h développe 313ch cumulés grâce au V6 3.5 atmosphérique de 262 ch et à 2 moteurs électriques. Le premier, sur l’essieu avant, développe 167 ch. Le second, sur l’essieu arrière, offrira lui 68 ch. La consommation annoncée en cycle WLTP, plus réaliste donc, est donnée pour 7,5 l/100 km. Nous avons effectué les 700 km de notre essai à une moyenne de 8,7 l/100 km. Honorable pour le poids de la voiture et la typologie du moteur thermique. Concernant l’autonomie en tout électrique, comptez 2 kilomètres. Le moteur se rallumera ensuite pour quelques secondes, avant de se couper de nouveau.

Niveaux tarifs, le RX 450h démarre à 68.990 €. Notre modèle d’essai, dans sa configuration la plus haute nommée F Sport Executive, s’offre à 84.790 €. Pour les options, c’est facile, il n’y en a aucune. Tout est compris dedans ! Niveau malus, la grille des tarifications actuelle lui impose un malus de 983 €. A partir de juin 2020, le malus grimpera à 2 726 €.

Lexus RX 450h, la synthèse

Le Lexus RX 450h est un SUV qui m’a agréablement surpris. Le plaisir de conduire paisiblement dans un confort premium prend le dessus sur la conduite sportive habituellement présente dans nos essais, la voiture n’étant clairement pas faite pour. La tenue de route est tout à fait correcte et les consommations raisonnables. Les aides à la conduite sont, elles, très bien gérées et renforcent la sérénité que l’on a à bord du véhicule. L’électronique embarquée s’améliore, bien que l’on déplore des graphismes un peu datés dans les contenus. En conclusion, pour qui veut rouler différemment de son voisin, et en grand confort, c’est le bon SUV.

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des photos réalisées pendant l’essai :

Texte et photos : Antoine
Rejoignez nous sur Facebook, Instagram et Twitter


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/viragesa/public_html/wp-includes/functions.php on line 4757

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/viragesa/public_html/wp-content/plugins/really-simple-ssl/class-mixed-content-fixer.php on line 110