Skip links

Essai Mercedes-AMG A 35 : docteur Jekyll et M. Hyde

Vous rêvez d’avoir une Mercedes-AMG dans votre garage mais n’êtes pas prêts à débourser une somme astronomique ? La Mercedes-AMG A 35 est faite pour vous. “Entrée de gamme” de la marque de Stuttgart, elle semble prometteuse sur le papier. Partons ensemble pour quelques centaines de kilomètres au volant de la plus petite des Mercedes, la Classe A, dopée à la sauce piquante. Mercedes-AMG A 35 : docteur Jekyll et M. Hyde.

Tout en sobriété… ou pas

Au premier abord, cette Classe A cache plutôt bien son jeu. Extérieurement, la face avant ne révèle que subtilement, au travers du badge AMG, que cette berline compacte est en réalité le fruit de la branche sportive de Mercedes. La face avant est plutôt sobre et discrète, avec seulement ses petites ailettes latérales et la lame en carbone qui la différencie de ses sœurs AMG-Line. Pour autant, le caractère sportif de cette A 35 se dévoile au fur et à mesure que nous tournons autour. Le profil présente une berline 5 portes aux lignes équilibrées, basse et trapue. Les jantes 19 pouces AMG aux reflets dorés Tech Gold s’allient parfaitement avec la teinte Bleu Denim de notre modèle d’essai. Pour finir, les stickers en bas de caisse terminent le profil de cette Mercedes-AMG A 35 équipée du pack Edition 1 AMG (7 400€). C’est le prix de la différence !

Pour clôturer notre tour d’horizon du véhicule, c’est bel et bien l’arrière qui frappe le plus. Avec son spoiler surdimensionné et son diffuseur, elle semble tout droit issue de la compétition. Mettant à nu ses deux sorties d’échappement, notre A 35 joue dans toutes les cours sauf celle de la discrétion. Un peu tape à l’œil on vous l’avoue. Mais plutôt honnête de la part de Mercedes d’assumer le caractère de cette Classe A survitaminée dans son look. On se retrouve donc face à une Classe A ayant un double visage. Et cette caractéristique se retrouvera également dans la conduite, vous le verrez.

Place au futur à bord de la Mercedes-AMG A 35

En mode de conduite “Confort”, cette Mercedes-AMG A 35 se conduit comme une Classe A classique. Plutôt agile en environnement urbain, elle profite d’une bonne maniabilité et d’une bonne réactivité. Notamment grâce à sa transmission intégrale 4Matic et à sa boîte de vitesse automatique 7G-DCT. Le confort à bord est très bien assuré grâce aux sièges chauffants Performance AMG Advanced (1 250€) qui nous englobent étonnamment bien. J’ai rarement été aussi bien maintenu que dans cette A 35. Côté technologie embarquée, cette Mercedes-AMG A 35 dispose de tous les équipements possibles et inimaginables que vous pouvez trouver dans une auto. Ainsi, limiteur et régulateur de vitesse adaptatif, maintien dans la voie, lecture de panneaux, assistant actif de changement de voie et j’en passe, sont disponibles dans le pack d’assistance à la conduite en option à 2 200€.

Côté infotainment, le système MBUX vous embarque dans une autre dimension avec toute la connectivité nécessaire. Le petit plus, la réalité augmentée du système de navigation (300€). Lorsqu’une destination est renseignée et qu’une navigation est en cours, le système de navigation passe automatiquement, à chaque étape du guidage, sur une vue vidéo issue de la caméra située dans le plafonnier. En superposition de l’image de la route, des informations de guidage vous montrent en réalité augmentée (ou superposition) où aller. Le système se montre fiable, plutôt précis et très pratique, surtout dans les intersections compliquées. Cependant, il a tendance à détourner trop longtemps le regard de la route, ce qui en devient dangereux.

Au quotidien, cette Mercedes-AMG A 35 dispose donc de tous les attributs et équipements nécessaires pour conduire sereinement. Et ce, que ce soit en ville, en situation d’embouteillages et même sur autoroute. Mais que vaut-elle lorsque nous poussons la belle avec un rythme plus soutenu ?

Un caractère bien trempé

Une fois le mode Sport+ enclenché, l’A 35 révèle son caractère et change, une fois de plus, de comportement. Si le mode Confort offre une conduite souple toute en fluidité, le mode Sport+ propose une conduite résolument dynamique toute en précision. Les valves d’échappement s’activent et la signature sonore fait son apparition. Qu’il est plaisant d’entendre gronder les pétarades à chaque levé de pied ! Le 4 cylindres 2L Turbo de 306 ch et la boîte de vitesse automatique offrent assez de répondant pour monter jusque 5 800 tr/min sans trop s’essouffler. L’accélération est franche mais n’est jamais brutale. Quant à la sensation de vitesse, elle reste présente mais est atténuée par l’insonorisation et une suspension qui mériterait davantage de fermeté.

L’ensemble permet ainsi de se faire plaisir avec une accessibilité déconcertante. La transmission 4Matic y est également pour quelque chose. Quoi que vous demandiez à cette A 35, elle répondra et s’adaptera aux conditions sans sourciller. Le freinage lui ne faiblit pas et reste efficace même après de longues minutes à un rythme intense.

Le train avant plonge avec précision à la corde sans dévier de sa trajectoire et le train arrière ne pivote presque jamais. Si toutefois vous arrivez trop vite, tout l’électronique viendra vous rappeler à l’ordre. En courbe, la Mercedes-AMG A 35 est agile, rapide et ne prend pas trop de roulis… Bref, c’est le parfait compromis sans pour autant offrir le grand frisson. Résolument capable, cette A 35 vous maintiendra dans un entre-deux à cause de l’environnement feutré et l’électronique omniprésent. Vous ne vous ennuierez jamais à son volant mais elle ne vous laissera pas de souvenirs mémorables.

Mercedes-AMG A 35 : bonne partout, excellente nulle part

Cette Mercedes-AMG A 35 est donc extrêmement polyvalente. Si elle n’excelle pas dans tous les domaines, accusant tout de même d’un poids en marche de presque 1 700kg qui n’en fait ni la plus radicale des sportives, ni la plus agile des berlines compactes, elle conviendra parfaitement à un usage urbain et extra-urbain. Avec un coffre d’un volume raisonnable et de places arrières plutôt spacieuses, les enfants seront ravis de vous accompagner pour la sortie dominicale à la campagne. Sans les options aérodynamiques et le pack Edition 1 AMG de notre modèle d’essai, la Mercedes-AMG A 35 se montre même très discrète. Elle en devient une sportive efficace, sobre et accessible à n’importe qui.

Bon, avec une tarif démarrant à 51 150€ (66 150€ pour notre modèle d’essai), l’accessibilité financière est toute relative je vous l’accorde. Face à une Seat Leon Cupra de près de 12 000€ moins chère, mais moins bien équipée, ou d’une Renault Mégane RS Trophy moins polyvalente mais plus radicale, la Mercedes-AMG A 35 offre un compromis intéressant pour ceux qui souhaitent prendre du plaisir sans se faire peur, à bord d’une auto toutes options. Et pour les adeptes des versions plus extrêmes, la A 45S et ses 421 ch est aussi dans la gamme.

Texte et photos : Anthony
Rejoignez-nous sur FacebookInstagram et Twitter