Skip links

Essai Suzuki Swift Sport Hybrid : le couple gagnant ?

Alors que nous avions essayé la version thermique en novembre dernier, la petite Suzuki Swift Sport prenait rapidement la route de la fin de carrière. Du moins en thermique. En effet, l’ensemble des voitures du groupe passe par la case hybridation, et ce aussi bien pour les véhicules classiques que sportifs. Seul le Suzuki Jimny y échappe, et de ce fait n’existe plus à la commande… Une fois ce petit laïus fait, partons ensemble découvrir cette Suzuki Swift Sport Hybrid. Le passage à l’hybride permet-il de gagner en caractère ou transforme-t-il la voiture en quelque chose de chiant ? C’est ce que nous allons voir. Essai Suzuki Swift Sport Hybrid : le couple gagnant ?

Suzuki Swift Sport Hybrid

Suzuki Swift Sport Hybrid : une mise à jour invisible

On ne se le cachera pas, la nouvelle petite Swift Sport Hybrid se montre à 99,9 % identique à la version thermique. La calandre aux lignes plus dynamiques est reconduite, tout comme les jantes en 17 pouces et les mêmes attributs esthétiques. On parle bien sûr des éléments en faux carbone que sont la lame avant, les jupes latérales et le pseudo diffuseur. Seul l’ajout du logo Hybrid, à l’arrière de la voiture, fera la différence. Après, on ne va pas se plaindre, elle avait déjà tout pour elle. Il est juste dommage que le logo Hybrid soit si grand.

Suzuki Swift Sport Hybrid

Concernant l’intérieur, il n’y a tout bonnement aucune différence notoire. On retrouve le grand volant, les sièges baquets au bon maintien, l’écran central tactile compatible Apple CarPlay et Android Auto, et l’ensemble de la console centrale. On notera toujours l’intérieur très axé sur le plastique dur. Bon soyons honnêtes, cela va globalement avec le prix de la voiture. 22.730 € tout compris dans notre configuration. La seule option étant la peinture Burning Red Pearl (530 €). Et si l’intérieur n’est pas le plus beau, elle est diablement bien équipée cette petite Swift ! Régulateur de vitesse adaptatif avec maintien dans la voie, phares et feux full LED, avertisseur de trafic latéral lors des marches arrière, reconnaissance des panneaux de signalisation, la climatisation, l’alerte de franchissement de ligne, les sièges avant chauffant, etc etc. Bref, pour moins de 23.000 €, il y a absolument tout. Il est donc dommage qu’elle ne soit pas disponible, en option, avec des finitions un peu plus présentables. Le rapport qualité prix resterait imbattable.

Suzuki Swift Sport Hybrid

Le changement ? la micro-hybridation

La nouvelle Suzuki Swift Sport Hybrid profite d’un système dit de micro-hybridation, ou d’hybridation légère. Cela consiste en le remplacement du couple démarreur / alternateur par un … alterno-démarreur. Globalement, le démarreur de la voiture est beaucoup plus costaud qu’à l’accoutumée et entraînera le moteur (et donc la voiture), à chaque accélération depuis bas dans les tours. Et c’est tout ? Presque. L’alterno-démarreur récupère de l’énergie lorsque la voiture ralentit, que ce soit au frein moteur ou lors des freinages au pied. Sur le papier, cela procure une meilleure accélération et un meilleur freinage tout en évitant les lourdes batteries des systèmes hybrides rechargeables.

Niveau moteur, le petit bloc 1,4 litre BoosterJet Hybrid propose 129 ch, soit 11 de moins que la version thermique. Le couple fourni est lui de 235 Nm, en hausse de 5 petits Nm. Rien d’extraordinaire donc, mais le couple est disponible plus longuement. Une fois en route, ce moteur se montre efficace. Les accélérations sont surprenantes au démarrage. Le moteur électrique joue bien son rôle et apporte un surplus de couple assez efficace ! En ville, la Swift se faufile partout, grâce à sa petite taille (3.8 m) et son petit côté nerveux. Elle y ajoute une consommation plus que raisonnable avec moins de 6 litres pour 100 km. Sur la route, l’ensemble des aides à la conduite et les suspensions typées confort en feront une bonne routière occasionnelle. Il est presque plus agréable de rouler sur les grands axes qu’en ville.

Plus rapide que prévue

La voiture se montre étonnement rapide lors des accélérations. Pourtant, le 0 à 100 km/h officiel est de 9,1 secondes, donc plus que la version thermique. Puisque nous doutions de ces valeurs, nous avons voulu mesurer l’accélération de la petite citadine. Résultat, la Swift ne prend que 7,5 secondes sur l’exercice du 0 à 100 km/h, soit 1,6 secondes de mieux qu’annoncé. (et on n’a pas mis le plus léger de la bande dans le siège…)

En conduite sportive, la petite japonaise est assez surprenante. Les suspensions sont bien trop molles pour vraiment remonter les informations de la route mais pour autant, la voiture reste à l’aise dans les virages et les enchaîne sans trop de difficultés. La direction montre un léger flou au point milieu mais se révèle assez précise. Les rapports de la boîte de vitesses sont vraiment trop longs, ce qui impose de tout faire en 2 ou 3 sur les petites routes. Dernier petit désagrément la Suzuki Swift Sport manque d’une ligne d’échappement qui sonne. Globalement, on retrouve donc les même défauts que sur la version thermique.

Suzuki Swift Sport Hybrid

Suzuki Swift Sport Hybrid : du bien, et un gros potentiel !

Avec son rapport qualité prix quasiment imbattable, la Suzuki Swift Sport Hybrid se montre redoutablement bien placée. Elle n’a en face d’elle que l’Abarth 595 (essai à retrouver ici), moins pratique et moins bien équipée, ou les nouvelles Peugeot 208 / Opel Corsa / Renault Clio, plus chères à équipements équivalents et moins typées fun. L’hybridation légère la rend encore plus dédiée à la conduite urbaine. Elle se montrera très dynamique, mais cependant, il ne faudra pas s’attendre à une sportive extrême. Il vaut mieux voir la Suzuki Swift Sport Hybrid comme une citadine bien dynamique, permettant de s’amuser régulièrement et de prendre la route pour de longs trajets avec tout son équipement. Après, avec une ligne et des amortisseurs plus fermes, il y aurait de quoi changer la donne…

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des photos réalisées pendant l’essai :

Texte et photos : Antoine
Rejoignez-nous sur Facebook et Instagram


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/viragesa/public_html/wp-includes/functions.php on line 4757

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/viragesa/public_html/wp-content/plugins/really-simple-ssl/class-mixed-content-fixer.php on line 110